JOUR 2 > Jeudi 29 septembre

"L'atelier est participatif, et ceci dès maintenant ! Transmettez-nous vos attentes relatives à cet atelier et/ou faites-nous connaitre les actions et projets concrets que vous menez en lien avec la thématique. Nous les utiliserons pour préparer l'atelier."

8h30 - 9h00 : ACCUEIL

Un accueil-café vous sera proposé à partir de 8h30.

Parallèlement, une séance d'initiation au taï-chi se déroulera dans le parc (durée : 20 min)

09h00 – 12h00 : ATELIERS / MINI-FORMATION

Lieu : Château de la Confrérie Saint-Etienne - 1, Grand Rue - KIENTZHEIM 68240 KAYSERSBERG VIGNOBLE  - Plans et accès

12h00 – 14h00 : DEJEUNER

Lieu : Espace Pluriel - 11, rue Saint Jacques - SIGOLSHEIM  68240 KAYSERSBERG VIGNOBLE  - Lien externe plan et accès

14h00 – 17h00 : ATELIERS / MINI-FORMATION

Lieu : Château de la Confrérie Saint-Etienne - 1, Grand Rue - KIENTZHEIM 68240 KAYSERSBERG VIGNOBLE  - Plans et accès

17h30 – 19h30 : BALADE APERITIVE

A travers le vignoble alsacien, les vignerons vous accueilleront pour vous faire découvrir les grands crus et les différents cépages.

20h00 – 00h00 : SOIREE FESTIVE

Lieu : Espace Pluriel - 11, rue Saint Jacques - SIGOLSHEIM  68240 KAYSERSBERG VIGNOBLE  - Lien externe plan et accès

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LES ATELIERS

 

Les 8 ateliers qui vous sont proposés ont une durée de 3 heures chacun. Ils sont constitués de 2 séquences d’1h30 : la première est consacrée à la présentation de 3 expériences, puis à des questions-réponses avec les intervenants ; la seconde consiste en un travail collectif selon une démarche d'animation participative.

Il vous appartient de choisir 2 ateliers (1 le matin, 1 l’après-midi).

Note: vous pouvez aussi choisir une mini-formation à la place d'un atelier, le matin et/ou l'après-midi. Voir plus bas.

 

Si vous souhaitez faire part de vos questions et attentes relatives à un atelier à son animateur, ou proposer des informations et retours d'expériences complémentaires, envoyez-les simplement par mail en cliquant sur "Voici mes attentes!". 

Atelier 1 : Gouvernance territoriale

GOUVERNANCE TERRITORIALE

Réussir la relation citoyens, élus, dans la gouvernance d'un projet TEPOS

 

Problématique

Réussir la transition énergétique suppose que, au delà des projets à mettre en oeuvre, le territoire se dote d’une gouvernance ouverte qui permet une implication de tous les niveaux d’élus et d’acteurs : échelle municipale et intercommunale, élu en responsabilité et élu de base, acteurs privés fortement impliqués, population des quartiers et des villages….

Bonnes idées et actions peuvent venir de chacun, encore faut-il savoir faire connaître pour donner envie, mais aussi orchestrer pour que la symphonie de la transition prenne forme.

Comment affirmer et expliquer un projet TEPOS? Comment laisser une place à la co-constuction? Comment être en écoute pour détecter, comment inspirer, relier, soutenir, et mettre en musique, au delà de l'empilement des approches individuelles, des projets d'intérêt général. Quelle place pour chacun (collectivité, acteurs privés) dans ces projets?

 

Animateurs

Cécile DE BLIC, UNADEL

Yves GORGEU, UNADEL

 

Intervenants

Groupes d'action projets pour associer les habitants

Jo SPIEGEL, Maire de Kingersheim et commissaire à la transition énergétique, Mulhouse Alsace Agglo (M2A)

Un parlement citoyen climat pour impliquer les habitants

Thérèse MAHY, députée provinciale de la Province du Luxembourg (Belgique)

Jean-Pierre GOUDARD, vice-Président de la communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien

 

 Voici mes attentes !

Atelier 2 : Energies renouvelables

ENERGIES RENOUVELABLES

Orchestrer la mise en oeuvre des grands projets sur le territoire

Problématique

Les grands projets d’énergies renouvelables doivent idéalement être associés à la stratégie énergétique du territoire qui les accueille. La coordination territoriale et la négociation entre parties prenantes sont les éléments clefs pour construire des projets participant au développement local.

Comment une collectivité (ou un acteur territorial) peut-elle cadrer les conditions de déploiement des énergies renouvelables, combinant les enjeux quantitatifs (atteindre 100% d'énergies renouvelables dès que possible) et qualitatifs (participation des acteurs locaux, intégration au contexte territorial)?

Quelles interventions faut-il envisager aux différentes phases des grands projets?

 

Animateur

Raphaël CLAUSTRE, Délégué général, CLER - Réseau pour la transition énergétique

 

Intervenants

Parc coopératif des énergies de Narbonne : un projet négocié territorialement

Franck TURLAN, Coordonnateur, Pôle Energies 11

Parc éolien des Ailes de Taillard : synergie entre collectivité, citoyens et développeur

Joseph BLIGNY, représentant du collège Citoyens au Comité Stratégique de la SAS des Ailes de Taillard

Projet hydroélectrique de l’Ill : trouver un optimum écologique et énergétique

Patrick BARBIER, Maire, Commune de Muttersholtz

 Voici mes attentes !

COMPLET - Atelier 3 : Réseaux de chaleur

RÉSEAUX DE CHALEUR

Généraliser l'accès à la chaleur renouvelable par les réseaux de chaleur 

 

Problématique

Le développement des réseaux de chaleur vertueux est un des objectifs de la loi transition énergétique. Depuis la création du Fonds chaleur en 2009, de très nombreux réseaux de chaleur biomasse ont été créés en milieu rural, souvent approvisionnés par une filière bois énergie locale.

Pilier des politiques énergétiques territoriales, ces réseaux sont pourtant parfois surdimensionnés, générant sur-consommations, surcoûts et dégradation de leur performance environnementale.

Quelles sont les clés de la réussite d’un service public de la distribution de chaleur au service de la collectivité et de ses usagers?

 

Animateur

David LEICHER, Responsable du service Réseaux d'énergie, AMORCE

 

Intervenants

Un réseau de chaleur à 95% EnR (bois et biogaz) pour optimiser la desserte énergétique

Jean-Louis CURRET, Président de la communauté de communes de Vic-Montaner

Développement de réseaux bois-énergie à l'échelle départementale

Bernard TISSOT, Responsable Etudes Développement Travaux, Syded du Lot

Déploiement et optimisation de réseaux de chaleur bois à l'échelle d'une commune

Véronique BUISSON-BOURNAT, Directrice de la Régie bois d'Embrun

 Voici mes attentes !

Atelier 4 : Précarité énergétique

PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE

Détecter et agir auprès des ménages 

 

Problématique

Les ménages les plus fragiles ne doivent pas être exclus des bénéfices de la transition énergétique. Définie dans la loi comme la « difficulté à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat », la précarité énergétique touche près d'un ménage sur cinq en France.

Dans ce contexte, quelles actions mettre en oeuvre pour lutter contre la précarité énergétique ?

La première étape consiste à repérer les ménages, ce que permet justement un Service Local d'Intervention pour la Maitrise de l'Energie (SLIME). La collectivité se doit ensuite d'agir sur les solutions concrètes pour les ménages: l'aide et l'accompagnement à la réalisation de travaux, par exemple via un fonds d'aide aux travaux.

Si tous les échelons territoriaux sont théoriquement concernés, les actions de la commune ou l'intercommunalité doivent pouvoir s'appuyer sur les compétences et les ressources du département, intervenant dans le cadre de sa politique d'action sociale.

 

Animatrice

Bouchra ZEROUAL, Responsable de projets, CLER - Réseau pour la transition énergétique

 

Intervenants

Le fonds local d'aide aux travaux comme solution d'accompagnement et de financement des travaux de rénovation chez les ménages en précarité énergétique

Anne SAVIGNON, Chargée de mission au Syndicat intercommunal d'Energies, d'Equipement et d'Environnement de la Nièvre (SIEEEN)

Animation territoriale coordonnée entre un Pays et le Conseil départemental pour organiser le repérage des ménages: l'exemple du SLIME

Sonia COUTAZ, Chef de projet LEADER / Environnement Climat, Pays Tarentaise Vanoise

Animation départementale du réseau des acteurs de la précarité énergétique dans le cadre du programme Habiter Mieux dans les Yvelines

Adeline GUILLET, chargée de mission, Conseil Départemental des Yvelines et Benjamin PLOUX, Consultant, Auxilia

 

 Voici mes attentes !

Atelier 5 : Rénovation du bâtiment

RÉNOVATION DU BÂTIMENT

Stratégie pour massifier les rénovations énergétiques performantes

 

Problématique

La rénovation énergétique performante globale est la solution identifiée comme la plus efficace. En effet, elle permet d'exploiter complétement les gisements d'économies d'énergie, de traiter correctement les interfaces et l'étanchéité à l'air, et de limiter les coûts d'intervention.

Pourtant, la réalité actuelle des rénovations consiste plutôt en un ensemble de petits travaux successifs, à mi chemin entre de l'entretien et du remplacement, traitant plutôt chaque poste séparément (approche "par étapes" ou "par éléments").

Comment faire évoluer ces démarches de petits travaux vers une logique de programmation de travaux définis dès le départ et si possible réalisés en une seule fois?

Dans une approche par étapes, comment garantir l'atteinte in fine de l'objectif "basse consommation" à un coût global maitrisé et sans défaut technique?

 

Animateur

Sébastien DELMAS, Chargé de mission, Effinergie

 

Intervenants

Accompagnement et mobilisation des professionnels à travers l'action d'une plateforme de rénovation énergétique

Lucie CAPELLE, Animatrice plateforme rénovation énergétique, Grand Pays de Colmar

Démultiplier les rénovations énergétiques globales en proposant un tiers-financement et en mutualisant les outils d'accompagnement entre plateformes - projet Oktave

Matthieu FLAHAUT, Chef de projet, Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Effilogis en Franche-Comté : retour d'expériences du dispositif de rénovation BBC " par étapes"

Jocelyne CUCHE, Chef du service efficacité énergétique, Région Bourgogne-Franche-Comté

 Voici mes attentes !

Atelier 6 : Mobilité durable

MOBILITE DURABLE

Planifier et animer une stratégie à l'échelle territoriale 

 

Problématique

Jusque très récemment, la consommation d'énergie liée aux transports augmentait chaque année et l'essentiel de cette énergie provient toujours du pétrole. La mobilité est ainsi un enjeu à part entière pour la transition énergétique des territoires, au croisement des questions d'aménagement, d'inclusion sociale, d'environnement et de modes de vie.

En dehors des grandes agglomérations, dans des zones moins denses et à plus faibles moyens, comment mettre en place un système de mobilité permettant de sortir du tout-voiture ?

Articuler les différents modes de transports, encourager des pratiques de mobilité plus sobres, développer les transports en commun, favoriser la marche et le vélo... Ces actions incontournables nécessitent une politique locale de mobilité, cohérente et réfléchie sur le long terme.

Dans quelles conditions mettre en place une telle stratégie au niveau local ? Quels sont les moyens à disposition des territoires pour animer une politique de mobilité durable ?

Animateurs

Sylvain LAROSE, Chef de la division Transports - Déplacements, CEREMA Est

Esther BAILLEUL, Chargée de mission, CLER - Réseau pour la transition énergétique

 

Intervenants

Organisation du transport public régional et son marketing : une expérience de 25 ans dans le sud-ouest de l'Allemagne

Dr. Gerd BREIDENSTEIN, ancien PDG de SüdbadenBus Gesellschaft, filiale de la Deutsche Bahn (chemins de fer allemands)

Animation territoriale autour de la mobilité et réflexion sur de nouvelles modalités à intégrer sur la thématique dans un SCoT en cours de révision

Jacques GRONDAHL, Animateur Plan climat, SCOT des Vosges Centrales

Réponses urbanistiques aux problèmes de mobilité, avec l'élaboration d'un PLU intercommunal

Eugénie RUCKEBUSCH, Urbaniste, Agence d'Urbanisme de Saint Omer

 

 Voici mes attentes !

COMPLET - Atelier 7 : Système alimentaire

SYSTEME ALIMENTAIRE

Réduire émissions de gaz à effet de serre et consommation d'énergie, de la fourche à la fourchette

 

Problématique

L'alimentation, ou plus précisément notre système alimentaire, de la fourche à la fourchette, génère un tiers de nos émissions de gaz à effet de serre et représente un quart de notre consommation d'énergie.

Des politiques territoriales intégrant production, consommation et circuits de distribution peuvent permettre de réduire considérablement consommation et impacts. Les enjeux sont environnementaux, mais il s'agit aussi de santé et de revitalisation de l'activité agricole.

Quelles sont les principales marges de manœuvre des collectivités pour intervenir sur le système alimentaire? Quelles démarches concrètes ont déjà été mises en œuvre dans les territoires?

 

Animatrice

Madeleine CHARRU, Directrice, Solagro

 

Intervenants

Afterres2050, un cadre pour la réflexion et l'engagement d'un plan d'action alimentaire territorial : les principaux leviers d'action

Madeleine CHARRU, Directrice, Solagro

Vers la souveraineté alimentaire de la commune

Jean-Claude MENSCH, Maire de Ungersheim

Climagri: un outil pour poser le bon diagnostic et engager son territoire dans une démarche d'atténuation mais surtout d'adaptation

Michel JABRIN, Chargé de mission agriculture, PNR du Pilat

 

 Voici mes attentes !

Atelier 8 : Dynamique participative

DYNAMIQUE PARTICIPATIVE

S'investir et investir comme citoyen des projets de production d'énergie renouvelable

 

Problématique

Avec la décentralisation des énergies renouvelables (EnR), l'énergie devient accessible aux démarches communale ou citoyenne et participative.

En permettant aux citoyens d'agir concrètement en faveur du développement des EnR, en s'investissant et/ou en investissant dans la construction de (petits) projets solaires, ces démarches locales permettent de sensibiliser les citoyens aux énergies renouvelables et de lancer une dynamique d'entrainement territoriale favorable ensuite à l'accueil sur le territoire de plus gros projets (parcs solaires ou éoliens, méthanisation...).

Trois exemples de projets citoyens ou participatifs ont été retenus pour leur caractère réplicable sur d'autres territoires. Ils préfigurent, après la période des pionniers qui ont défriché la loi et mis en place les outils, un déploiement et une généralisation à grande échelle de ces différents dispositifs.

 

Animatrice

Marie-Véronique GAUDUCHON, Directrice générale, Lumo

 

Intervenants

DémoSol : diffusion d'installations photovoltaïques sur les toitures appartenant aux collectivités territoriales, avec ouverture du financement aux citoyens via des obligations

Jean-Michel MASSÉ, Vice-président en charge du TEPOS, Communauté de communes de l'Ile d'Oléron

Mathieu MANSOURI, Directeur Adjoint, CRER (Centre Régional des Energies Renouvelables)

Centrales Villageoises dans les parcs naturels régionaux de la Région Rhône-Alpes : un modèle reproductible

Noémie POIZE, Chargée de mission, Rhônalpénergie-Environnement (RAEE)

Zusammen Solar Colmar, toitures solaires franco-allemande

André LANGWOST, Avocat-conseil du projet

 Voici mes attentes !

 

LES MINI-FORMATIONS

Cette année, pour la première fois, deux mini-formations sont proposées dans le cadre des rencontres, en parallèle des ateliers. Elles durent 3 heures chacune.

Attention ! La première n'a lieu que le matin, et la seconde que l'après-midi.

Vous pouvez choisir une mini-formation à la place d'un atelier, le matin et/ou l'après-midi.

Si vous souhaitez faire part de vos questions et attentes relatives à une mini-formation à ses animateurs, envoyez-les simplement par mail en cliquant sur "Voici mes attentes!".

Mini-formation 1 : Achat, distribution, vente d'électricité

ACHAT, DISTRIBUTION ET VENTE D'ELECTRICITE (RENOUVELABLE!)

Les leviers d'action des collectivités (compétences, mécanismes de soutien, etc), et leur évolution avec les lois récentes

 

Présentation

Obligation d'achat, marché + prime, appels d'offres, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte change beaucoup de choses. La réforme des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables aura des conséquences sur le financement des installations. Les producteurs vont être amenés à choisir leur acheteur d'électricité (agrégateur) et bénéficier par ailleurs d'un complément de rémunération à la valorisation de leur électricité. Par ailleurs, dans le cadre de l'obligation d'achat, ils vont pouvoir choisir leur acheteur obligé autre qu'EDF OA (obligation d'achat) ou leur entreprise locale de distribution.

Par ailleurs, les collectivités sont amenées à choisir de nouveaux fournisseurs d'énergie avec la fin des tarifs réglementés de vente (TRV) : marchés publics, électricité verte, garanties d'origine, additionnalité environnementale. Comment y voir clair ? Quelles stratégies territoriales adopter (échelle du groupement, allotissement, contenu de l'appel d'offre, mise en concurrence des petits contrats qui bénéficient toujours des TRV, etc.) ?

Enfin, localement, entre la production et la consommation, entre l'achat et la vente, il y a la distribution: ce maillon clé de la chaine énergétique reste peu transparent et peu appropriable pour les collectivités locales. La loi de transition énergétique porte en germe quelques améliorations, notamment sur l'accès aux données. Pourtant, la possibilité pour les collectivités d'assurer un contrôle démocratique local effectif des réseaux est encore lointaine. Quelles sont les marges de manœuvre réelles des collectivités?

 

Intervenants

Mathieu RICHARD, Président, et Albert FERRARI, Responsable des relations institutionnelles, Enercoop

Thomas DUFFES, Responsable Service Energies Renouvelables et Maîtrise de l'Énergie, Amorce

 Voici mes attentes !

COMPLET - Mini-formation 2 : Outils méthodologiques simplifiés

TEPOS : OUTILS METHODOLOGIQUES SIMPLIFIÉS

Les fondamentaux pour construire l'ambition et la politique énergétique d'un TEPOS et encourager les communes à passer à l'action !

 

Présentation

Cet atelier méthodologique est destiné aux collectivités qui structurent nouvellement leur stratégie énergétique. Il fera l'objet d'une présentation de 2 jeux méthodologiques, conçus respectivement par Solagro et Alter Alsace Energies, et de leur mise en application pratique.

Solagro a développé et utilise un 'jeu de cartes des TEPOS", dans le cadre de ses missions d'accompagnement de territoires. Cet outil de concertation et de prospective territoriale vers le 100% renouvelable fait aujourd'hui l'objet d'un projet conjoint avec le CLER, qui le mettra in fine à disposition des territoires dans le cadre de sa mission d'animation du réseau TEPOS.

A la demande du territoire d'Alsace du Nord, Alter Alsace Energies a conçu un jeu pédagogique sur les actions e maitrise de l'énergie et de production d'énergie renouvelable réalisables à l'échelle d'une commune. Cet outil est utilisé pendant des formations adressées aux territoires porteurs de Plan Climat Energie Air Territorial. Très ludique, simple d'accès, il vise à démontrer qu'il n'est pas si difficile de passer à l'action, ici et maintenant !

 

Intervenants

Christian COUTURIER, Directeur du pôle énergie, Solagro

Richard LEMOINE, Référent collectivités, formation et coordinateur partie technique, Alter Alsace Energies

 Voici mes attentes !

partenaires 6èmes rencontres nationales énergie et territoires ruraux 28 29 30 sept 2016